La lumière du jour est une source d’énergie naturelle gratuite qui bien optimisée permet d’améliorer le confort visuel d’un logement et de générer une économie d’énergie significative.

Le confort visuel est une impression subjective liée à la quantité, à la distribution et à la qualité de la lumière.

L’environnement visuel nous procure une sensation de confort quand nous pouvons voir les objets nettement et sans fatigue dans une ambiance colorée agréable.

L’obtention d’un environnement visuel confortable dans un local favorise le bien-être des occupants. Par contre, un éclairage trop faible ou trop fort, mal réparti dans l’espace ou dont le spectre lumineux est mal adapté à la sensibilité de l’œil ou à la vision des couleurs, provoque à plus ou moins longue échéance une fatigue, voire même des troubles visuels, accompagnés d’une sensation d’inconfort et d’une performance visuelle réduite.

Le confort visuel dépend d’une combinaison de paramètres physiques : l’éclairement, la luminance, le contraste, l’éblouissement et le spectre lumineux, auxquels s’ajoutent des caractéristiques propres à l’environnement et à la tâche visuelle à accomplir, comme la taille des éléments à observer et le temps disponible pour la vision. Le confort visuel relève, en outre, de facteurs physiologiques et psychologiques liés à l’individu tels que son âge, son acuité visuelle ou la possibilité de regarder à l’extérieur.


 Pour en savoir plus, voir le site : http://www-energie.arch.ucl.ac.be/eclairage/guide_confort.htm#ancre01