Une eau est dite potable quand elle satisfait à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine.

 Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_potable

 Les standards de référence dans ce domaine diffèrent selon les époques et les pays (et selon l'autorité en charge de cette définition dans certains pays1). Le concept de « potabilité » varie à travers le monde, fruit d'un contexte historique, scientifique et culturel local. Il détermine la question de l'accès à l'eau, puisqu'une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain.

 Par exemple, les paramètres pouvant être réglementés sont :

  •     la qualité organoleptique (couleur, turbidité, odeur, saveur) ;
  •     certains paramètres physico-chimiques naturels (température, pH, chlorures : 200 mg/l, sulfates : 250 mg/l, etc.) ;
  •     des substances dites indésirables (nitrates : 50 mg/l, nitrites, pesticides, etc.) ;
  •     des substances toxiques (arsenic, cadmium, plomb, hydrocarbures, etc.) ;
  •     des paramètres microbiologiques (l'eau ne doit pas contenir d'organismes pathogènes, dont coliformes fécaux2).