Le respect de cette réglementation est la combinaison de matériaux, de techniques, d’implantation, d’ouvertures vitrées, etc… doit permettre d’atteindre un niveau de performance énergétique moyenne de 50 kWh/m².an

 

L’étanchéité, l’isolation ainsi que les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude couplée à des énergies renouvelables sont les clés pour répondre à ces exigences de résultats et cette performance énergétique.

 

L'objectif de cette nouvelle règlementation est de réduire les consommations d'énergie et les rejets de CO2, conséquences directes sur les factures et sur l'air de la planète afin de favoriser la performance énergétique des bâtiments.

 

Ainsi, la consommation d'énergie d'une maison ne devra pas dépasser 50 kWhep/m²/an pour les consommations de :

 

- Chauffage

 

- Refroidissement

 

- Eau chaude sanitaire

 

- Ventilation

 

- Eclairage

 

Le niveau de performance énergétique recherché sera bien sûr à adapter en fonction de la zone géographique et de l'altitude de votre terrain.

 

Pour avoir une maison conforme à la Réglementation thermique 2012 il faudra :

 

- une étude thermique dès le début du projet. Celle-ci va prendre en compte les matériaux utilisés et leurs performances propres, l'orientation de la maison sur la parcelle, les surfaces vitrées, les générateurs de chauffage et de production d'eau chaude, le choix de l'énergie.

 

- une isolation renforcée. L'utilisation d'énergies renouvelables (solaire, thermodynamique, bois,...),

 

- Un test d'étanchéité à l'air. La validation des performances obtenues lors de l'achèvement des travaux.

 

Pour être certain d'obtenir une telle performance énergétique qui assurera une pérennité à votre bien, il convient de faire appel à un professionnel qui va s'engager à une obligation de résultat au travers du Contrat de Construction de Maisons Individuelles (CCMI, Loi du 19 décembre 90).

 

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de l’écologie.

 

L’énergie est notre avenir, économisons-là !