La récupération des eaux pluviales n’est pas qu’une attitude écologique mais avant tout économique. Le coût de l’eau augmente chaque année et selon l’installation choisie on peut économiser jusqu’à 50% de sa consommation.

Bien qu'impropre à la consommation, l'eau collectée est douce, sans calcaire, sans chlore ni pesticides.

Récupérer l’eau de pluie est autorisé, en particulier pour des usages sanitaires (arrosages, WC, et…) Dans le cadre de la construction d’une maison individuelle, l’installation doit se prévoir au tout début de votre projet. En effet, il ne s’agit plus seulement d’installer une cuve de stockage mais un véritable système de filtration. Et l’installation de ce système doit être parfaite car les autorités qui dépendent du Ministère de la Santé sont assez réticentes pour l’introduction de l’eau de pluie dans les maisons. L’usage de l’eau de pluie ne sera pas alimentaire et interdite pour les lave-vaisselles ou encore pour la douche.

La cuve s’installe à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison et les matériaux les plus employés sont le béton, le polyéthylène haute densité. Ce dernier est privilégié pour les cuves en sous-sol ou trop près de la maison. Si votre cuve est enterrée, elle doit être équipée d’une pompe et d’un dispositif anti-retour. Alors évidemment, en prévoyant avec votre constructeur dès le début de votre projet, vous profiterez de la présence des engins de terrassement au moment où le chantier commence pour creuser l’enfouissement de la cuve.

Vous pouvez bénéficier de crédits d’impôts pour l’installation d’un système de récupération d’eau pluviale. Pour en bénéficier il faut confier l’intégralité des travaux à une entreprise, ne pas acheter vous-même l’équipement sinon vous ne bénéficierez pas du crédit d’impôt.